Actions

Taux de change fixes et interventions sur le marché des changes

De Baripedia

Quelles sont les caractéristiques et les avantages du régime de changes fixes ?

En régime de changes fixes, est-ce que la banque centrale peut encore poursuivre une politique monétaire autonome ?

Quel rôle pour la politique fiscale ?

Que se passe-t-il si la banque centrale n'est pas en mesure de garantir la parité du change ?

Le régime de changes fixes[modifier | modifier le wikicode]

Changes fixes[modifier | modifier le wikicode]

Situations dans laquelle le taux de change d’un pays ne fluctue pas, ou très peu (fluctuations administrées) par rapport à une devise étrangère de base = le gouvernement intervient continuellement pour essayer de maintenir la parité → interventions continuelles.

Source: Feenstra&Taylor, 2008

Pourquoi étudier les taux de change fixe ?[modifier | modifier le wikicode]

Point de comparaison théorique par rapport aux changes flexibles "purs": avantages et désavantages.

Intérêt historique

  • 1870-1914: étalon-or (prix de la monnaie fixé en termes d’or).
  • 1945-1973: étalon de change-or (prix des devises en termes de USD dont la parité est définie en termes d’or).

Arrangements monétaires régionaux (Système Monétaire Européen, SME: 1979-1992).

De nombreux PVD rattachent leur monnaie à une monnaie "forte" (dollar ou franc CFA), cf. tableau suivant.

Depuis 1973 : système monétaire international est hybride = régime de changes flottants administrés dans de nombreux pays (> que le 3⁄4 des pays), cf. tableau suivant.

Détails[modifier | modifier le wikicode]

Source: Feenstra&Taylor, 2008

Avantages du taux de change fixe[modifier | modifier le wikicode]

Plus transparent et simple.

Plus prévisible: élimination des risques de change et réduction des coûts des transactions pour les entreprises importatrices ou exportatrices.

Avantageux pour les pays les moins développés où le système financier n’est pas suffisamment développé pour se couvrir contre le risque de change à long terme.

Pour des pays avec des institutions faibles, et une politique monétaire peu crédible (hyper inflation) cela permet ‘‘d’importer’’ la crédibilité d’une banque centrale plus forte.

On verra dans ce chapitre que tout ce choix dépend du coût de perdre l’autonomie de la politique monétaire.

Interventions de la banque centrale[modifier | modifier le wikicode]

Bilan de la banque centrale[modifier | modifier le wikicode]

Fonctionnement basé sur le principe de la double écriture

Source: Feenstra&Taylor, 2008

ACTIFS

  • RI = Obligations en monnaies étrangères détenues par la BC, y inclus l’or. Leur niveau se modifie lorsque la BC intervient sur le marché des devises (vente ou achat).
  • A = Actifs intérieurs ou nationaux. Créances de la BC sur les institutions ou les banques du pays. Il s'agit d'obligations publiques ou de prêts aux banques privées nationales.

PASSIFS (= engagements de la BC)

  • CV = Dépôts des banques privées. Celles-ci détiennent des dépôts à la BC en couverture partielle de leurs propres engagements. Engagement de la BC car les banques privées peuvent y prélever des sommes quand elles en ont besoin (les individus privés ne détiennent pas de dépôts auprès de la BC: la BC est la « banque des banques »).
  • N = Monnaie en circulation. Engagement pour des raisons historiques (à une époque les BC devaient détenir un certain montant de métal précieux – or ou argent) au cas où les citoyens voulaient échanger la monnaie nationale pour de l'or.

Hypothèses :

  • Base monétaire :
  • Masse monétaire: (où = multiplicateur monétaire)

=> tout changement dans le niveau des actifs (y compris la devise étrangère) provoque un changement dans la même direction de l'offre de monnaie

Exemples:

  • BC achète un actif (et effectue le paiement soit sous forme de numéraire (augmentation de ), soit en créditant le compte de virement de la banque commerciale concernée (hausse de CV) ⇒ ↗ .
  • BC vend un actif (contre du numéraire (baisse de ), ou en débitant le compte de virement de la banque commerciale concernée (baisse de CV) ⇒ ↘.

Interventions sur le marché des changes[modifier | modifier le wikicode]

Hypothèse : ↗ ⇒ sur le marché monétaire : ↗ ⇒ ↗ ⇒ sur le marché des changes: ES de devises, donc tend à ↘.

Comment empêcher  ? Achat de devises par la BC ⇒ ↗ ⇒ ↗⇒ ↗ ⇒ ↘ jusqu'à ce que le taux d’intérêt revienne à son niveau initial.

Conséquence : l'intervention sur le marché des changes conduit à une ↗ de (et donc à long terme à une ↗ de ) = perte d'autonomie de la politique monétaire en changes fixes.

Source: Feenstra&Taylor, 2008

Le trilemme économique de Mundell[modifier | modifier le wikicode]

La perte de contrôle de la politique monétaire de la BC en changes fixes est aussi connue sous le nom de « trilemme » (ou « impossible trilemme ») de Mundell. Trois objectifs de politique économique possibles:

1. Stabilité dans les interactions internationales (taux de change fixe):

Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \hat {E}^𝑒 = 0}

2. Promotion de l’intégration financière et de l’efficience (parfaite mobilité du capital ⇒ PTINC):

Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝑅 = 𝑅∗ + \hat {E}^𝑒}

3. Politiques économiques de stabilisation (autonomie de la politique monétaire):

Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝑅 ≠ 𝑅^∗}

Clairement les trois objectifs ne peuvent pas coexister et un des deux doit être sacrifié pour atteindre les deux autres.

Source: Feenstra&Taylor, 2008

Politiques de stabilisation[modifier | modifier le wikicode]

Politiques macro dans le court terme[modifier | modifier le wikicode]

NB I: Dans la suite nous allons faire l’hypothèse que le régime de change fixeest crédible ⇒ Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝐸 = 𝐸^𝑒 = \bar {𝐸}}

NB II: Court terme ⇒

1. Politique monétaire expansive

  • ↗ ⇒ AA  AA’ ⇒ ↗ ⇒ intervention de la BC
  • Vente de devises ⇒ ↘ ⇒ AA’ ⟶ AA jusqu'à sa position initiale.
  • Aucun impact, sauf sur les (qui ↘).

2. Politique budgétaire expansive

  • ↗ ⇒ DD  DD’ ⇒ ↘ ⇒ intervention de la BC
  • Achat de devises ⇒ ↗ ⇒ AA ⟶ AA’ jusqu'au rétablissement de Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \bar {𝐸}} .
  • Impact positif sur , encore plus prononcé qu'en changes flottants

1. Politique monétaire expansive

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché politique monétaire expansive 1.png

Dans le modèle IS-LM, le déplacement de la courbe LM se fait vers la droite (↗ initial) et retour de LM à sa position initiale (↘ )

2. Politique budgétaire expansive

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché politique budgétaire expansive 1.png

Dans le modèle IS-LM, le déplacement s'effectue vers la droite de la courbe IS (↗) et de la courbe LM (↗ ) pour maintenir et constants (pas de crowding out!)

Politiques macro dans le long terme[modifier | modifier le wikicode]

NB I : Dans la suite nous allons faire l’hypothèse que le régime de change fixe reste crédible ⇒ Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝐸 = 𝐸^𝑒 = \bar{𝐸}}

NB II : Long terme ⇒ Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \Delta P ≠ 0}Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle Y → Y_{PE}}

Hypothèse: on part d'un équilibre de long terme (), puis  :

  • À court terme : passage du point au point (↗ et ↗).
  • Comme , ↗ ⇒ AA et DD se déplacent vers la gauche, jusqu'à ce qu'elles se croisent à nouveau au point .

NB III : à long terme pas d’effet ni sur , ni sur , mais appréciation réelle (comme en changes flottants).

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché politiques macro dans le long terme 1.png

Dévaluations et crises de la balance des paiements[modifier | modifier le wikicode]

Dévaluation[modifier | modifier le wikicode]

En régime de changes fixes, la BC perd le contrôle de la politique monétaire, mais elle a en réalité un autre instrument d’intervention dans le système économique qui consiste à modifier le taux de change lui-même: dévaluation ou réévaluation de la monnaie nationale.

Au moins dans le court terme, une dévaluation de la monnaie nationale représente en principe un instrument de politique économique permettant de relancer l’économie et d’intervenir sur .

D’autre part, en régime de changes fixes, la BC peut être confrontée à des situations d’attaques spéculatives en cas de perte de confiance de la part des marchés sur sa capacité de défendre la parité: crises autoréalisatrices et dévaluations forcées.

Dévaluation intentionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Hp : dévaluation crédible par la BC ( Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \bar {𝐸})}Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝐸^𝑒} passe de Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \bar {𝐸}_0} à Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle \bar {𝐸}_1 > \bar {𝐸}_0}

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché dévaluation intentionnelle 1.png

Court terme : comme Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝐸^e} ↗, AA ⟶ AA' et ↗ immédiatement à sa nouvelle valeur (point ). Mais, point = ↗ ⇒ ↗ ⇒ ↗ ⇒

⇒ BC intervient en achetant des devises ⇒ (↗⇒ ↗) ⇒ déplacement additionnel de AA vers la droite ⟶ AA’'⇒ nouvel équilibre au point  : ↗, ↗,

Long terme ⟺ , ↗ ⇒ DD et AA se déplacent à gauche (non représenté) jusqu'à intersection au point ⟺ rétablissement de à sa valeur de long terme.

Dévaluation forcée[modifier | modifier le wikicode]

Manque de confiance dans la capacité de la BC à défendre la parité. Hypothèse: très basses ⇒ Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle 𝐸^𝑒} ↗ ⇒ la demande d'actifs étrangers ↗ ⇒ AA ⟶ AA' ⇒ a tendance à ↗.

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché dévaluation forcée 1.png

⇒ Vente de devises par la BC (les agents privés se débarrassent de leurs avoirs en monnaie nationale = fuite des capitaux) ⇒ ↘ ⇒ ↘ ⇒ retour au point initial avec une hausse de .

Mais: dans l'intervalle, les ont diminué ! ⇒ Ceci renforce les anticipations de dévaluation : ↗ ⇒ nouvelle perte de ... jusqu'à la dévaluation forcée (crise auto- réalisatrice).

Résumé : changes fixes[modifier | modifier le wikicode]

Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché résumé changes fixes 1.png
Économie internationale taux de change fixes et interventions sur le marché résumé changes fixes 2.png

Références[modifier | modifier le wikicode]