Actions

Macroéconomie Internationale : enjeux et tour d'horizon

From Baripedia

Quel est le domaine d'étude de la macroéconomie internationale ?

Comment fonctionne le marché des changes ?

Qu’est ce qui détermine les fluctuations de change ?

Quelles informations on tire de la Balance des Paiements d’un pays ?

Choix politique: changes fixes vs. flottants ?

Quels bénéfices de l’ouverture financière ?

Les types de transactions internationales[edit | edit source]

Types de transactions internationales[edit | edit source]

Économie internationale types de transactions internationales 1.png

Types de transactions entre (Home) et (Foreign) :

(i) échanges commerciaux; ex: exporte des montres, exporte des textiles.
(ii) échanges de capitaux; ex: acquiert un titre de , un titre de .
(iii) commerce inter temporel; ex: importe des équipements de et s'endette par rapport à .

Motivation de base : gains d'arbitrage = exploitation de différences entre pays.

Les deux approches des échanges[edit | edit source]

1) Théorie réelle des échanges (économie internationale I)

  • Objet: échanges réels de biens ou de facteurs entre pays.
  • Approche essentiellement micro-économique
  • Exemples de questions: Gains de l’échange, conséquences redistributives, protectionnisme
  • Exemples d’institutions: OMC, accords régionaux (NAFTA, Marché Unique Européen...)

2) Paiements internationaux (économie internationale II)

  • Objet: paiements internationaux et rôle de la monnaie (taux de change)
  • Approche essentiellement macro-économique (on s’intéresse à des variables économiques globales = à l’échelle du pays)
  • Exemples de questions: Changes fixes vs. changes flottants? Faut-il adhérer à une union monétaire? Causes et conséquences des crises financières?
  • Exemples d’institutions: BCE, FMI

Échanges de biens : commerce[edit | edit source]

Beaucoup de commerce à l’intérieur des pays

35% du commerce mondial se fait entre pays développés

Importance croissante du commerce avec l’Asie

Source: Feenstra and Taylor, 2011

Échanges d’actifs : investissement direct[edit | edit source]

FDI = investissements directs étrangers (multinationales)

Horizontal entre pays riches (mêmes secteurs), vertical entre pays riches et PVDs

Essentiel du FDI entre pays développés (EU+USA = 55%), mais FDI chinois croissant

Source: Feenstra and Taylor, 2011

Evolution à long terme[edit | edit source]

Libéralisation des flux de capitaux[edit | edit source]

Plus de libéralisation dans le marché financier et plus de transactions financières à partir des années 70s, avec quelques différences importantes entre catégories de pays.

Économie internationale libéralisation des flux de capitaux 1.png

Principaux thèmes traités[edit | edit source]

Deux thèmes[edit | edit source]

Monnaie/Devises[edit | edit source]

Il existe de nombreuses monnaies différentes qui sont utilisées dans le monde aujourd’hui. La première partie de notre cours est dédiée à comprendre quelles sont les implications de l'utilisation de monnaies différentes et à comprendre le mécanisme de détermination du taux de change. Evidemment, en faisant cela nous ne pourrons pas faire abstraction des questions liées à la mobilité internationale du capital.

Politiques économiques[edit | edit source]

Quel est aujourd'hui, dans un système économique caractérisé par une forte intégration, le rôle pour les gouvernements ? Quelles sont les marges de manœuvre à disposition des États en termes de politiques économiques ? Quel choix de régime de change ? Quels décisions sur les règles autorisant ou restreignant la libre circulation des capitaux ?

Taux de change[edit | edit source]

Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle TAUX\ DE\ CHANGE\ = prix\ d’une\ devise\ étrangère}

Comme les biens, les services, les investissements traversent les frontières, le taux de change a un impact important sur les prix relatifs des biens domestiques et étrangers (auto ou textile), des services (assurance ou tourisme) et des actifs (actions ou obligations).

Les taux de change affectent l’économie via 2 canaux :

  • les prix relatifs des biens (une chemise coûte 45 EUR, une montre coûte 75 CHF = 60 EUR au taux de change 1 EUR = 1.25 CHF => une montre "vaut" 1.33 chemises; si le taux de change passe à 1.50 CHF par EUR, le prix relatif chemise/montre baisse à 1.11 chemises par montre);
  • les prix relatifs des actifs (les pays de l’Eurozone possédaient environ 200 milliards de $ d’actifs américains fin 2002 soit 200 milliards d’€ (1$ = 1€ fin 2002); 1 année plus tard, fin 2003, ces actifs ne valent plus que 160 milliards de $ car le dollar s’est déprécié / l’euro s’est apprécié (1$ = 0.8€).

 Important de comprendre les fluctuations du taux de change.

Deux régimes de change[edit | edit source]

RÉGIME DE CHANGE FLOTTANT : le prix des devises est librement déterminé par l’offre et la demande sur le marché des changes → fluctuations fréquentes sur une base journalière. Zone Euro, Etats-Unis, Royaume-Unis, Japon

RÉGIME DE CHANGE FIXE : les autorités monétaires entreprennent de maintenir leur cours de change à une parité annoncée publiquement (valeur officielle de la monnaie nationale en termes d’une autre monnaie) donc le taux de change est relativement stable... au réajustement occasionnel près! Danemark, Lettonie, Lituanie arriment leurs monnaies à l’Euro; la Chine a arrimé le cours de sa monnaie, le yuan, au dollar américain

CRISES DE CHANGE : perte soudaine et très importante de la valeur de la monnaie d'un pays relativement aux autres monnaies après une période de taux de change stables. Conséquences économiques très importantes, d’autant plus si le pays dépend fortement des ses importations et des capitaux étrangers.

Crises de change[edit | edit source]

QUAND LE TAUX DE CHANGE FLUCTUE "TROP"...: Crises relativement fréquentes (24 crises entre 1997 et 2009).

Une crise de change peut mettre un pays en défaut (le pays ne peut honorer les remboursements de sa dette).

Peut aussi être associée, dans les cas extrêmes, à l’instabilité politique et sociale (crise Argentine en 2002)

Source: Feenstra-Taylor, 2008.

Globalisation financière[edit | edit source]

Pour comprendre les interactions financières entre les pays nous devons utiliser un cadre comptable→ la BALANCE DES PAIEMENTS permet de suivre comment évoluent l’endettement d’un pays vis-à-vis du reste du monde, la santé de ses industries soumises à la concurrence étrangère, ou encore de comprendre les liens être les transactions étrangères et l’offre de monnaie (toute première partie de notre cours).

Trois notions:

  1. Revenus: montant gagné par les facteurs de production d’une économie
  2. Dépenses: combien l’économie dépense-t-elle en biens et service
  3. Compte courant: différence entre les Revenus et Dépenses, soit en excèdent (Revenus > Dépenses) => épargne prêtée à l’étranger, soit déficit (Revenus < Dépenses) => financé par des emprunts à l’étranger.

POSITION EXTÉRIEURE : le solde du compte courant ainsi que les gains/pertes en capital vont modifier la position créditrice ou débitrice du pays vis-à-vis du reste du monde.

Politiques économiques[edit | edit source]

Les POLITIQUES ÉCONOMIQUES sont définies pour atteindre des objectifs macroéconomiques, comme maintenir l’inflation basse, stabiliser les taux d’intérêt, atténuer les effets d’une récession.

Principales décisions que le gouvernement doit prendre:

  • CHOIX DU RÉGIME DE CHANGE, qui va influencer l'efficacité des politiques monétaires et budgétaires;
  • RÈGLES SUR LA LIBRE CIRCULATION DES CAPITAUX et régulation de la finance internationale, qui vont influencer les flux entrants et sortants des capitaux et le volume des transactions financières internationales.

Les pays différent dans la qualité de leur choix de politiques économiques et dans la qualité du contexte institutionnel dans lequel les politiques sont mises en place. Pour étudier les interactions macroéconomiques internationales il est essentiel de comprendre comment ce contexte joue sur l’efficacité des politiques.

Résumé[edit | edit source]

La macroéconomie internationale étudie les phénomènes qui ont trait à l’économie dans son ensemble (MACRO-économie), entre des économies interdépendantes (INTERNATIONALE).

Depuis les années 1970s → mouvement général vers plus de libéralisation financière (élimination progressive des restrictions aux mouvements de capitaux. Il en découle une augmentation du volume des transactions financières internationales.

Les fluctuations du taux de change influencent le système économiques via deux canaux: les prix relatifs des biens et les prix relatifs des actifs.

La balance des paiements est le document de comptabilité nationale qui permet de suivre l'évolution de la position extérieure du pays.

Les deux choix principales en termes de politique économique que le gouvernement doit prendre concernent le choix du régime de change (flottant versus fixe) et les règles sur la libre circulation des capitaux.

Références[edit | edit source]