Actions

Le modèle Heckscher-Ohlin : différences de dotations en facteurs de production comme déterminant du commerce

From Baripedia

Introduction[edit | edit source]

Les avantages comparatifs vont pas être déterminés par les différences en productivité, mais par:

  • des différences en dotations factorielles entre les pays
  • différences d’intensité factorielle dans la production des différents biens

La FPP va être concave (et non pas linéaire comme dans le cas Ricardien). Pourquoi ? Car on a deux facteurs de production substituables (et non pas 1) avec une productivité marginale décroissante. Pour voir ceci prenez le cas extrême où le capital est fixe dans les deux secteurs. En réallouant du travail vers un secteur vous diminuez sa productivité marginale dans le secteur qui augmente l’emploi et vous augmentez la productivité marginale du travail dans le secteur qui voit l’emploi diminuer. Il devient donc de plus en plus coûteux en termes de coût d’opportunité de produire une unité de plus du bien dont vous venez d’augmenter la production

Il y a deux facteurs substituables qui sont la terre et le travail => FPP concave : plus la part de la production de vêtements augmente, plus le coût d’opportunité des vêtements en termes de nourriture est élevé.

Économie internationale chapitre modèle Heckscher-Ohlin introduction 1.png

La concavité de la FPP implique qu’il y aura rarement spécialisation complète dans le modèle HO;

L’économie produit au point qui maximise la valeur de la production, pour les prix qui lui sont donnés;

point de tangence entre la FPP et la droite d’isovaleur la plus haute possible

Coût d’opportunité des vêtements en terme de nourriture est égal au prix relatif des vêtements

En autarcie: point Q = panier de production et de consommation à l’équilibre

FPP : Frontières des possibilités de production, ensemble des paniers de biens que l’économie peut produire en utilisant l’ensemble de ses ressources. Droite d’isovaleur: ensemble des paniers de production correspondant, pour un prix des biens donnés, à une valeur totale constante ().

Ouverture du commerce[edit | edit source]

Production de l’économie pour un prix relatif donné : point 1

Consommation de l’économie : sur la CB qui passe par le point 1

Économie internationale chapitre modèle Heckscher-Ohlin introduction ouverture du commerce 1.png

Situation de libre-échange[edit | edit source]

En situation de libre-échange les quantités importées et exportées sont fournies par la confrontation des contraintes de budget et des choix de consommation des deux pays.

Économie internationale chapitre modèle Heckscher-Ohlin introduction situation de libre échange1.png

Préférences révélées[edit | edit source]

Les gains au commerce dans le modèle HO : raisonnement par préférences révélées.

Source: figure 4.11 page 71 du KOM (2012)

En autarcie : panier de consommation en 2

Ouverture au commerce: prix relatif des vêtements augmente, nouveau point de production en 1 et panier de consommation quelque part sur la nouvelle CB

Une partie de cette droite (celle située dans la partie colorée) représente des paniers atteignables en libre-échange avec une consommation simultanée des deux biens plus élevées qu’en autarcie.

Le commerce permet donc d’élargir les possibilités de consommation.

L’avantage comparatif : Théorème Heckscher-Ohlin[edit | edit source]

Théorème Heckscher-Ohlin[edit | edit source]

Économie internationale chapitre théorième Heckscher Ohlin schéma 1.png

Deux facteurs de production: travail qualifié et non-qualifié.

Deux pays : Les États-Unis sont relativement plus abondants en travail qualifié que le Sri Lanka

Le ratio de travailleurs qualifiés sur non-qualifiés est plus grand aux États-Unis.

Deux biens : Textiles et software - le textile est plus intensif en travail non-qualifié

Quelque soit le prix relatif des facteurs (salaire qualifié sur salaire non qualifié), les textiles utilisent toujours relativement plus de travailleurs non-qualifiés que dans le software

Dotations factorielles et avantage comparatif (le théorème de HO)[edit | edit source]

Une économie a un avantage comparatif dans la production du bien qui utilise de façon relativement intensive le facteur de production dont elle est relativement bien dotée.

Économie internationale chapitre dotations factorielles et avantage comparatif 1.png

Evidence empirique[edit | edit source]

Le paradoxe de Leontief (1953): Les exportations des Etats Unis sont relativement plus intenses en travail, et les importations relativement plus intenses en capital, alors que les Etats Unis étaient à l’époque vu comme le pays le plus abondant en capital

Explications : Tous les travailleurs ne sont pas identiques. Et les exportations des Etats Unis sont plus intensives en travailleurs qualifiés et les importations des Etats Unis plus intensives en travailleurs non qualifiés.

Tous les travailleurs non-qualifiés ne sont pas identiques. Les travailleurs des États-Unis sont plus efficaces que les travailleurs du Sud. Ils ont une productivité plus grande. Donc finalement les Etats Unis ont une dotation en heure effective de travail qui n’est pas si petite. En ajoutant des différences en productivité (Ricardo) a un modèle HO, on explique une grande partie du commerce mondial.

Les prédictions marchent mieux pour le commerce Nord-Sud (exploitations des différences) que pour le commerce Nord-Nord (basé sur l’exploitation des similarités et des économies d’ échelle). Par exemple, la Chine exporte clairement des biens intensif en travail peu qualifié (vêtements) vers le Nord et importe essentiellement des machines et des produits chimiques.

Des préférences dans le nord qui sont fortement biaisées vers la consommation des biens qui sont plus intensifs en capital (différences dans les préférences comme déterminant du commerce)

Pas de libre-échange à cette époque + fin 2ème guerre mondiale

Les prédictions marchent mieux pour les échanges entre pays ayant des dotations relatives très différentes (ex: commerce Nord-Sud)[edit | edit source]

Source: KOM(2012) page 113, basé sur Romalis (2004)

Rémunération des facteurs de production : Théorème Stolper-Samuelson[edit | edit source]

Quelques affirmations[edit | edit source]

1ère affirmation :

« La libéralisation des échanges a poussé le salaire des travailleurs peu qualifiés vers le bas dans les pays de l’OCDE »

Évolution des salaires qualifiés sur salaires non qualifiés aux États-Unis.

2ème affirmation :

« Si les salaires ne s’ajustent pas alors le chômage augmente au fur et à mesure que la concurrence avec les importations des PVD augmente (globalisation des 20 dernières années) »

Différences relatives des taux de chômage par niveau d’éducation (lycée/universitaire) dans les pays de l’ OCDE.

Est-ce que le commerce peut expliquer ces affirmations ? Oui![edit | edit source]

Le théorème de Stolper-Samuelson nous permet de comprendre ce phénomène.

Économie internationale chapitre théorème Heckscher-Ohlin affirmation 1.png

Est-ce que le commerce peut expliquer ceci? Oui![edit | edit source]

Le théorème de Stolper-Samuelson nous permet de comprendre ce phénomène.

Économie internationale chapitre théorème Heckscher-Ohlin affirmation 2.png

Le théorème de Stolper-Samuelson[edit | edit source]

Conclusion: les changements de prix relatifs lors de l'ouverture aux échanges ont un impact important sur la distribution des revenus:

Effet Stolper-Samuelson : les détenteurs du facteur de production utilisé de façon intensive dans la production du bien dont le prix relatif augmente voient leur rémunération réelle s'accroître. Les individus qui détiennent l'autre facteur de production voient leurs revenus réels diminuer.

Avec le libre commerce on a tendance à observer ce qu’on appelle l’égalisation des prix des facteurs.

Pourquoi:

  • Au-delà d'un simple commerce de biens, le modèle d'HO décrit en fait un échange implicite de facteur de production.
  • Dans l’équilibre de libre échange, les prix relatifs des biens et les technologies de production sont les mêmes dans les deux pays (par hypothèse) et donc les prix relatifs des facteurs doivent être les mêmes. Pour voir ceci rappelez vous que les profits sont nuls dans le long terme, il y a un seule paire de w et r qui peut satisfaire les conditions de zéro profits:
 ;

Problème : même si, dans de nombreux pays la libéralisation commerciale est bien avancée, des différences importantes de prix de facteurs persistent.

L’égalisation des prix des facteurs est mitigée par :

  • Pas d'égalisation des prix des biens: présence des barrières au commerce

(coûts de transports, etc..), politiques commerciales restrictives

  • Des technologies de production différentes
  • Des économies dans différents cônes de production (pas totalement diversifiées)
  • Des facteurs de production pas parfaitement mobiles entre les secteurs

Même si on n'observe pas l'égalisation des prix des facteurs, de nombreux observateurs imputent la progressions des inégalités entre travailleurs qualifiés et non qualifiés dans l'OCDE à l'essor du commerce international et en particulier au développement des échanges Nord-Sud (cf. slides 17 et 18 ci-dessus).

Deux arguments relativisent cette conclusion :

1. La plupart des études empiriques montre un impact très faible du commerce sur la baisse des salaires relatifs des travailleurs non- qualifiés dans l’OCDE.

  • Commerce avec PvD ne représente que 3 à 8% du PIB, commerceNord- Sud ne représente qu'un faible % des dépenses totales des pays riches.
  • Le commerce avec PvD n’explique que 10 à 30 % de la chute relative des salaires des travailleurs non-qualifiés
  • La plupart de la chute dans les salaires relatifs des non-qualifiés est expliquée par le progrès technologique biaisé vers le travailleur qualifié.

2. Problème avec prédiction de Stolper Samuelson dans les PvD. Avec le commerce, le salaire relatif des non qualifiés devrait augmenter alors qu’en réalité il diminue souvent. Pas de preuve de réduction des inégalités ...

  • A nouveau explication de progrès technologique
  • Pour les pays à revenu moyen, on observe un impact négatif de leur commerce avec des pays relativement plus abondants en travail non qualifiés (Chine et Inde par exemple) mais la contribution de ce commerce à la chute des salaires relatifs de non qualifiés dans les pays a revenu moyen est faible.

Est-ce que le commerce peut expliquer ceci? Pas aussi vite...[edit | edit source]

Le théorème de Stolper-Samuelson nous permet de comprendre ce phénomène.

Économie internationale chapitre théorème Heckscher-Ohlin compréhension 1.png

Evolution de l’emploi relatif de travailleurs qualifiés / non qualifiés aux États-Unis[edit | edit source]

Correspond plus à l’effet attendu du progrès technique qu’à l’essor du commerce Nord-Sud.

Source: KOM(2012) page 105

Attention: cela ne veut pas dire que les échanges internationaux n'y sont pour rien!

  • L'ouverture commerciale influence les changements technologiques car elle intensifie la concurrence et la recherche de compétitivité en économisant sur la main d'œuvre peu qualifiée (vrai pour le commerce Nord-Sud mais aussi Nord-Nord et Sud-Sud!)
  • Développement du phénomène d'outsourcing : externalisation de certaines tâches du processus de production souvent intensive en travailleurs peu qualifiés donc perte d'emploi dans le Nord et biais dans le Sud vers travailleurs qualifiés car tâches tout de même plus intensives en travail qualifié que la moyenne des autres industries du pays. Donc favorise l'augmentation des inégalités au sein du Nord comme du Sud.

Croissance des facteurs de production et avantage comparatif : Théorème de Rybczynski[edit | edit source]

Effet Rybczynski[edit | edit source]

L'effet Rybczynsk correpond à l’ augmentation de la dotation dans un facteur de production est accompagnée par l’augmentation de la production du bien qui est intensif dans ce facteur et une diminution de la production du bien qui est intensif dans l’autre facteur de production.

Économie internationale effet Rybczynsk 1.png

Mais pourquoi les prix relatifs des biens ne changent pas lorsque l’offre d’un facteur de production change?

Car les prix des biens sont fixes sur les marchés internationaux

Et si les prix des biens ne changent pas, les prix des facteurs de production ne changeront pas, bien qu’il y a une augmentation de l’offre d’un des facteurs de production (conditions de profits zéros)

Les quantités produites de chaque bien s’ajustent pour accommoder l’augmentation de l’offre des facteurs

Il y aura également ce qu’on appelle l’effet d’amplification. L’augmentation de la production de nourriture en pourcentage est plus importante que l’augmentation en pourcentage de la quantité de terre disponible initialement.

Pourquoi ? On a des rendements d’échelle constants, les prix des facteurs n’ont pas changé, donc on va engager de la terre et du travail dans les mêmes proportions qu’auparavant dans les deux secteurs. Mais toute la terre additionnelle + la terre libérée par le secteur des vêtements est maintenant utilisée pour fabriquer de la nourriture. Donc l’augmentation de l’utilisation de la terre dans le secteur de la nourriture est forcement plus élevée que l’augmentation de la terre initiale. Il s’en suit que l’augmentation de la production en pourcentage est plus élevée que l’augmentation de la terre initiale en pourcentage.

Exemple 1 : «Mariel Boatlift» - cf. Feenstra et Taylor p. 143-145[edit | edit source]

« Mariel Boatlift » : 125,000 refugiés cubains arrivent à Miami entre mai et septembre 1980, ce qui représente une augmentation de 20% de la population cubaine à Miami et 7% de la population de la ville.

On s’attendait à une chute des salaires des travailleurs, notamment peu qualifiés (les migrants étant eux-mêmes moins qualifiés que les travailleurs déjà installés à Miami)

En fait, le salaire des travailleurs peu qualifiés à Miami a suivi la tendance nationale sur la période et réorientation de la production

Effet Rybczynski dans une économie ouverte au commerce.

Remarque: si économie fermée, immigration provoque une chute du salaire et les industries deviennent toutes plus intensives en travailleurs... voir slide 26. Si économie ouverte, prix des biens et donc prix des facteurs donnés, ajustement par les quantités...

impact sur la structure industrielle de Miami des migrants cubains? Rybczynski...

Économie internationale effet Rybczynsk exemple 1.png

Effet Rybczynski :

Le fait que l’augmentation des dotations en facteurs puisse biaiser les possibilités de production est un élément-clé pour comprendre comment les différences de dotations peuvent-être à l’origine du commerce international

Une économie qui dispose d’une quantité relativement importante de terre cultivable par rapport à sa dotation en travail gagnera plus à produire de la nourriture que l’autre bien qui a un faible ratio terre/travail.

En règle générale : une économie sera relativement efficace dans la production des biens qui utilisent de façon relativement intensive les facteurs de production dont elle est relativement bien dotée.

Exemple 2[edit | edit source]

Soient 2 économies (Home et Foreign), 2 biens (chaussures - S et ordinateurs - C), 2 facteurs de production (travail - et capital - ).

Hypothèses de départ: pays "Home" relativement mieux doté en capital, ordinateur relativement plus intensif en capital dans sa production.

Equilibre d'autarcie (production et consommation) : pour et pour

Source: Feenstra et Taylor 2012, page 93.

Ouverture aux échanges de biens, prix relatifs de libre-échange strictement compris entre les deux prix relatifs d'autarcie:

Equilibre de libre-échange :

  • Production : pour Home et pour Foreign
  • Consommation : pour Home et pour Foreign
Source: Feenstra et Taylor 2012, pages 95 et 96.

Résumé[edit | edit source]

Théorème de Heckscher-Ohlin :

  • Explique qui exporte quoi dans un monde avec des différences en dotations factorielles (on exporte le bien dont la production est relativement intensive dans le facteur dans lequel le pays est relativement abondant)
  • Paradoxe de Leontieff a des explications

Théorème de Stolper-Samuelson :

  • Explique quel est le facteur de production qui bénéficie de l’ouverture au commerce (le facteur qui est relativement abondant dans l’économie)
  • Prédictions ne correspondent pas vraiment à ce que l’on observe dans le Nord ou Sud qui est plutôt expliqué par le progrès technologique biaisé vers les travailleurs qualifiés

Théorème de Rybczynski :

  • Explique quel est l’impact sur la production d’une augmentation de l’offre d’un facteur de production

Références[edit | edit source]