Sociétés et acteurs non-gouvernementaux en relations internationales

De Baripedia
Aller à : navigation, rechercher
Sociétés et acteurs non-gouvernementaux en relations internationales
Description de l'image Salle du conseil des droits de l'homme onu Genève.jpg.
Faculté Faculté des Lettres
Département Département d’histoire générale
Professeur(s) Matthias Schulz
Année(s) 2016[1]
Code J1H039 CR


Le cours Sociétés et acteurs non gouvernementaux en relations internationales est la deuxième partie du cours Introduction à l'histoire des relations internationales. Cette partie introduit à une réflexion sur le rôle des acteurs non gouvernementaux en relations internationales.

Cours

Introduction aux sociétés et acteurs non-gouvernementaux en relations internationales

La naissance d’une conscience internationale et humanitaire : cosmopolites, abolitionnistes, pacifistes

L'impulsion humanitaire à l'époque de la realpolitik : la Croix-Rouge (1863 – 1914)

L’âge d’or du pacifisme

Le CICR pendant la Première Guerre Mondiale

L’extension du domaine humanitaire et les nouvelles tendances de l’internationalisme

Le CICR et les limites de l’action humanitaire pendant la Deuxième guerre mondiale

Origines et débuts d’Amnesty International

L’action humanitaire après la Deuxième guerre mondiale

Les ONG et la protection des droits de l’homme pendant les années de détente

Les ONG écologiques d’après-guerre

Documents

1. Introduction: thèmes, termes, regards

Clés pour l’orientation : Davide Rodogno, Matthias Schulz, Maurice Vaïsse, Introduction, in : Relations internationales 151 (2012), p. 3-10

2. La naissance d’une conscience internationale et humanitaire: Cosmopolites, abolitionnistes, défenseurs des femmes

À lire: Margaret Keck, Kathryn Sikkink, chap. “Historical Precursors to Modern Transnational Advocacy Networks”, in: Activists Beyond Borders: Advocacy Networks in International Politics, Ithaca, London, 1998, p. 39-79. Question (Q): Quelles ont été les buts des précurseurs des ONG, et comment ont-ils poursuivi leur travail?

3. L’essor de l’internationalisme humanitaire : La Croix-Rouge, 1859/63-1907

À lire : Martha Finnemore, “Rules of War and Wars of Rules : The International Red Cross and the restraint of State Violence”, in : John Boli, George M. Thomas, Constructing World Culture. International Organizations since 1875, Stanford, Stanford University Press, 1999, p. 149-165.

Q : Quelles ont été les motivations des gouvernements et des individus pour fonder le mouvement Croix-Rouge ?

4. L’âge d’or du pacifisme

Ruedi Brassel-Moser, “Du “chant de guerre” au Prix Nobel de la paix: Elie Ducommun, fils oublié de Genève”, in: Roger Durand en collab. avec Jean-Daniel Candaux et Antoine Fleury (eds.), Genève et la paix: Acteurs et enjeux: Trois siècles d’histoire, Genève 2005, p. 179-191.

Nitza Berkovitch, “The Emergence and Transformation of the International Women’s Movement”, in Boli & Thomas, Constructing World Culture, p. 100-125.

5. L’action humanitaire pendant et à la fin de la Première Guerre mondiale

François Bugnion, Le Comité international de la Croix-Rouge et la protection des victimes de la guerre, Genève : CICR, 20002, p. 88-129.

6. Genève centre des acteurs non-étatiques en relations internationales : l’entre-deux-guerres

À lire : Jean-Pierre Gaume, “L’Union internationale de secours aux enfants”, in : Gustave Ador, p. 439-484.

Dzovinar Kévonian, “Réfugiés et apatrides dans les années vingt : un enjeu humanitaire pour la paix nouvelle“, in : Genève et la paix, p. 297-324.

7. Le CICR et les limites de l’action humanitaire pendant la Deuxième guerre mondiale

À lire : Jean Claude Favez, Mission impossible ?, p. 366-375.

Jean Claude Favez, “Le CICR, les déportations et les camps“, in : Vingtième siècle, n° 21 (1989), p. 45-56.

8. Origines et débuts d’Amnesty International

À lire : Tom Buchanan, “‘The Truth Will Set You Free’: The Making of Amnesty International”, in JCH, 37 (4), 2002, p. 575-597.

Ramesh Thakur, “Human Rights: Amnesty International and the United Nations“, in : Journal of Peace Research, Vol. 31, No. 2. (May, 1994), p. 143-160 (accessible par JSTOR)

9. L’action humanitaire après la Deuxième guerre mondiale : CARE, CR, CICR et Médecins sans frontières

À lire : Marie-Luce Desgrandchamps, Entre coopération et concurrence : CIR, Unicef et organisations religieuses au Biafra, in : Relations internationales 152 (2012), p. 51-62. (accessible par CAIRN)

François Bugnion, Le CICR et les Nations Unis de 1945 à nos jours: oppositions, complémentarités et partenariats, in : Relations internationales no. 152 (2012), p. 3-17 (accessible par CAIRN)

10. Les ONG et la protection des droits de l’homme pendant les années de détente

À lire: Ann Marie Clark, Diplomacy of Conscience : Amnesty International and Changing Human Rights Norms, Princeton, Oxford : Princeton University Press, 2001, 37-69

Voir film sur le livre de Sarah Snyder, Human Rights Activism and the End of the Cold War

11. Le mouvement écologique et pour le désarmement de l’après-guerre

À lire : Anna-Katharina Woebse, L’UNESCO et l’Union internationale pour la protection de la nature : Une impossible transmission des valeurs ?, in : Relations internationales 152, p. 29-38 (accessible par CAIRN)

M. Keck, K. Sikkink, Transnational Advocacy Networks, p. 121-165. (chapitre sur les ONG environnementaux)

12. Les ONG « tiers-mondistes » et du développement

Jean Ziegler, Les Nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent, Fayard, 2002, pp. 299-331.

Lecture non-obligatoire: Sundeep Waslekar, Wasser als Instrument des Friedens, in: Neue Zürcher Zeitung, le 18 février 2016, p. 10. (en ligne)

13. Bilan : raison d’être et influence des acteurs non-étatiques en relations internationales

À lire: Ann Marie Clark, “Non-Governmental Organizations and their Influence on International Society”, in: Journal of International Affairs, hiv. 48, n°2 (1995), p. 507-525.

Notes

Références

  1. Programme des cours - année académique 2015-2016 - Introduction à l'histoire des relations internationales II (J1H039 CR)