Actions

Introduction au cours de Comportement politique I

From Baripedia

Quelques concepts liés à l’étude du comportement politique[edit | edit source]

Ce sont des concepts proches qui sont en rapport avec l’étude du comportement politique ou des comportements politiques parce qu’il n’y a pas qu’un seul type de comportement politique et plusieurs manière de se comporter en politique :

  • participation politique/abstentionnisme ;
  • engagement politique ;
  • élection/votation (comportement de vote) ;
  • opinion/attitude/valeurs ;
  • socialisation politique : c’est un terme clef et un concept au cœur de certaines explications du comportement de vote ou dans le cadre des mouvements sociaux ;
  • opinion publique ;
  • partis politiques/compétition partisane ;
  • institutions politiques ;
  • intérêt pour la politique : c’est un concept clef ;
  • compétence politique : c’est un concept opérationnalisé de manière un peu différente par des auteurs différents ;
  • sophistication politique : de nombreuses théories mettent l’accent sur le fait que des personnes plus compétentes en politique ont plus de chances de participer.
  • identification partisane : c’est une théorie centrale renvoyant au modèle de Michigan ;
  • action collective/mouvements sociaux ;
  • influence politique : met l’accent sur le comportement de l’output ;
  • processus décisionnels ;
  • démocratie.

Définition[edit | edit source]

Comportement politique[edit | edit source]

Il y a plusieurs définitions comme pour chaque concept en sciences sociales. Parfois, il y a un certain consensus autour d’une définition largement partagée alors que pour d’autres concepts, il y a beaucoup moins de consensus et une compétition entre différentes définitions. Pour le comportement électoral, il y a un consensus relativement large. Par contre, en ce qui concerne les comportements non-électoraux, il y a moins de consensus. Il s’agit de deux domaines qui ne se sont pratiquement jamais parlés. On tente de définir les concepts qui s’appliqueraient au deux domaines.

En ce qui concerne le concept de comportement politique, il existe une définition large qui est que le comportement politique est toutes les activités qui visent à influencer la distribution des ressources et du pouvoir au sein d’une société. Cela inclus d’autres aspects que les actions tels que les opinions, les attitudes ou encore les croyances.

Participation politique[edit | edit source]

Milbrath propose comme définition pour caractériser la participation politique qui est « les actions menées par des citoyens privés au travers desquelles ils essayent d’influencer ou de soutenir le gouvernement et la politique ». Il y a à la fois une notion d’essayer de produire un effet sur les élites politiques mais il y a aussi les activités de soutien.

D’autres auteurs tel que Verba excluent les activités de soutien tandis que d’autres excluent la participation non-conventionnelle. D’autres se concentrent sur l’aspect relationnel avec des interactions entre autorités politiques et citoyens comme Barnes et Kaase.

Comportement de vote[edit | edit source]

C’est une participation qui se fait dans le cadre d’élections et notamment d’élections libres et compétitives. Cette notion prend du sens dans les contextes démocratiques. Un comportement de vote est un comportement qui est règlementé est institutionnalisé par l’État étant plus ponctuel et se produisant à des moments préalablement définis.

En Suisse, il faut faire la distinction importante entre votation et élection. On verra, lorsqu’on va analyser les facteurs explicatifs de ces comportements, que les facteurs ne sont pas toujours utilisés afin d’expliquer les deux types de comportements.

Trois types de comportement[edit | edit source]

Ce graphique résume les trois types de comportement politique. La participation électoral est un type de participation politique et la participation politique est un sous ensemble de quelque chose de plus large qui peut être défini comme le comportement politique comprenant entre autre l’orientation du vote.

Comportement politique trois type de comportements 1.png

Action collective[edit | edit source]

C’est un concept utilisé dans différents domaines de façons assez différentes. L’action collective est la conduite de groupe qui met en œuvre des ressources collectives pour défendre des intérêts communs. Une définition large est qu’une action collective est toute action organisée par plus de deux personnes. Des définitions plus étroites mettent l’accent sur le fait que l’action collective est une action discontinue et conflictuelle, c’est-à-dire s’insérant dans un conflit social ou politique.

Politique contestataire[edit | edit source]

Dans Dynamics of Contention publié en 2001, McAdam, Tarrow et Tilly définissent la politique contestataire comme une interaction collective, épisodique et publique entre des auteurs de revendications et leurs objets. Ces auteurs ont introduits d’autres dimensions à savoir qu’au moins un gouvernement est concerné par les revendications en tant qu’auteur, objet ou partie en cause. Si réalisées, les revendications affectent les intérêts d’au moins un des acteurs des revendications. On parle d’action collective dans la mesure où si cette action collective est réalisée, elle affecte les intérêts de certains acteurs, pas seulement les auteurs de revendications mais aussi les objets des revendications. Par exemple, cela sont les mouvements sociaux, les révoltes, les rébellions, le terrorisme, la guerre civile ou encore les révolutions.

Mouvements sociaux[edit | edit source]

Il n’y a pas vraiment de consensus au niveau de la littérature scientifique. Il y a une définition substantialiste qui est que les mouvements sociaux sont des groupes défavorisés, à savoir des groupes qui n’ont pas accès aux canaux institutionnels et se mobilisant pour défendre des intérêts communs par le biais d’actions non-conventionnelles. Une définition relationnelle définit les mouvements sociaux comme des défis aux autorités basés sur des objectifs communs et des solidarités sociales communes.

Trois types de comportent non-conventionnels[edit | edit source]

Comportement politique trois type de comportements non conventionnels 1.png

Le comportement politique dans les sciences sociales[edit | edit source]

Comportement politique comportement politique dans les sciences sociales 1.png

L’étude du comportement politique ne relève pas que de la science politique mais peut être vu comme quelque chose transdisciplinaire notamment sociologique, socio-psychologique ou encore dans l’économie. Ces disciplines ensemble permettent d’éclairer l’étude des comportements politiques.

Le comportement politique peut être étudié sous différents angles. Il peut y avoir différentes approches notamment normative et prescriptive s’intéressant à ce que sont les bons comportements politiques. Il y a eu des théoriciens allant dans cette direction. Il s’agit d’essayer de faire ressortir les facteurs explicatifs permettant d’expliquer et de comprendre pourquoi les citoyens s’engagent en politique ou ne s’engagent pas, ou s’engagent dans certains types de comportements politiques. Avant, il faut poser un certain nombre de jalons conceptuels avec les différentes théories que cela soit les théories électorales ou non-électorales.

Quelques questions[edit | edit source]

Toute réponse en sciences sociales et en science est une réponse provisoire : - pourquoi certaines personnes vont voter et d’autres pas ? - pourquoi les gens votent pour des partis différents ? - pourquoi certaines personnes participent à des mouvements sociaux et d’autres pas ? - quel est l’impact de l’origine sociale sur le comportement politique ? - quel est l’impact des valeurs sur le comportement politique ? - dans quelle mesure le comportement politique est-il rationnel ? - dans quelle mesure le comportement politique est-il influencé par le contexte ? - comment se sont transformées les modalités de la participation politique au fils du temps ?

Modèle de comportement politique[edit | edit source]

Comportement politique modèle de comportement politique 1.png

Ce que l’on veut identifier et expliquer est le comportement politique dans ses différentes formes et ce ou ces comportements politiques sont influencés par trois types de facteurs basés à des niveaux différents. Autant le contexte structurel que le contexte culturel joue un rôle important au niveau macro. Au niveau méso se trouvent les réseaux sociaux dynamiques de groupe et in fine les choix et préférences des individus. L’idée est qu’il y a une imbrication de ces facteurs. Si on prend ces facteurs et qu’on les traites tous au niveau individuel, cela structure le cours parce que nous allons nous intéresser d’abord à la notion de clivage et sa traduction différente influençant le comportement politique.

Annexes[edit | edit source]

Références[edit | edit source]