Actions

Maîtrise de la qualité dans les projets SI

From Baripedia

Maîtrise de la qualité dans les projets SI
Faculté Faculté d'économie et de management
Département Services généraux GSEM
Professeur(s) Jolita Ralyte[1]
Cours Gestion de projet

Lectures


"La qualité est l'ensemble des propriétés et caractéristiques d'un produit ou service qui lui confère l'aptitude à satisfaire des besoins exprimés ou implicites." (Définition proposée par l'AFNOR - Association Française de Normalisation)

Vocabulaire[edit | edit source]

Normes de la qualité : un ensemble de caractéristiques qu'un produit, service ou processus de qualité doit posséder

Facteurs de qualité : servent de base à l'appréciation de la qualité

Plan de la qualité : document énonçant les modes opératoires, les ressources et les séquences des activités liées à la qualité, se rapportant à un produit, service, contrat ou projet particulier.

Maître d'ouvrage : définit les facteurs qualité qui caractérisent le produit attendu.

Maître d'oeuvre : définit les facteurs qualité du processus de développement à mettre en oeuvre pour produire ce qui a été convenu.

Plan d'assurance qualité (en SI) : négocié entre le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre, il contient les caractéristiques qualité du produit et les dispositions qualité portant sur le processus.

Normalisation de la qualité[edit | edit source]

Types de normes et leurs origines[edit | edit source]

Le besoin d'interchangeabilité

  • Les normes portant sur les caractéristiques des produits
    • Exemple : les dimensions d'une carte mémoire; le voltage et la fréquence du courant électrique, la forme d'une prise de courant, etc.

Le besoin de la sécurité

  • Les normes sous forme d'un modèle pour chaque type de produit
    • Exemple : les jouets pour les enfants de moins de 3 ans doivent satisfaire les exigences de sécurité et d'hygiène.

Le besoin de la régularité de la production

  • Les normes portant sur l'organisation et la gestion de la qualité elle-même.
    • Exemple : les procédures de travail, les formulaires, les modèles de documents, etc.

Types de normes dans le domaine de SI[edit | edit source]

Les normes de type "caractéristiques"

  • Propriétés des SI spécifiques à une entreprise
    • Exemple : présentation des écrans, plans types de documentation, utilisation d'outils spécifiques, structure des noms

Les normes de type "modèle"

  • Méthodes de conception des SI, méthodes de gestion des projets, modèles de maquettes et de prototypes

Les normes de type "système qualité"

  • Les normes ISO 9000 - la qualité des produits et des services
  • Les normes ISO 10000 - la qualité des projets (ISO 10006 - qualité en management de projet)

Les normes ISO 9000[edit | edit source]

Les normes ISO 9000 visent à s'assurer que l'entreprise certifiée fournit des produits ou des services qui répondent aux besoins des clients sur le plan de la qualité.

  • ISO 9000 - principes essentiels et vocabulaire

Établit un point de départ pour comprendre les normes et définit les termes et définitions fondamentaux utilisés dans la famille ISO 9000, qui permettent d'éviter tout malentendu dans leur utilisation

  • ISO 9001 - exigences

Norme pour évaluer l'aptitude d'un fournisseur à répondre aux exigences des clients et aux exigences réglementaires applicables et, par conséquent, pour traiter de la satisfaction des clients

  • ISO 9004 - lignes directrices pour l'amélioration des performances

Fournit des conseils pour une amélioration continue d'un système de management de la qualité qui permettra à toutes les parties d'en tirer avantage par une satisfaction continue des clients.

Principaux concepts[edit | edit source]

Politique qualité : engagement et principes de la direction générale en matière de qualité

Gestion de la qualité : ensemble des activités qualité qui relèvent de la direction générale :

  • la planification des actions qualité
  • l'allocation de ressources pour la qualité
  • l'organisation de la qualité
  • l'évaluation de la qualité

Système qualité : le dispositif organisationnel (responsabilités et procédures).

Maîtrise de la qualité : les activités et techniques mises en oeuvre sur un projet spécifique relevant de la maîtrise.

Assurance qualité : dispositions qui visent à donner confiance dans le fait que le produit du service sera de qualité :

  • à la direction générale (assurance qualité interne)
  • au client (assurance qualité externe)

La qualité des SI[edit | edit source]

La partie logicielle d'un SI est un produit ayant des caractéristiques spécifiques :

  • il est immatériel : on ne perçoit le logiciel qu'à travers les représentations que sont le code et la documentation
  • il est reproductible
  • il nécessite une maintenance
  • il a besoin d'évoluer
  • il possède une dimension subjective

Les facteurs qualité d'un SI[edit | edit source]

On peut considérer un logiciel sous deux angles :

  • les fonctions qu'il réaliser

Exemple : calcul de paie, suivi des consommations, élaboration des factures, etc.

  • Les caractéristiques de son utilisation

Exemple : les conditions de son exploitation, la correction des erreurs, les évolutions fonctionnelles, etc.

Les exigences de qualité dépendent de :

  • la durée de vie du logiciel
  • le caractère critique ou non des erreurs
  • le type d'utilisateur.

Première caractérisation de la qualité des logiciels par B.W. Boehm, milieu des années 70. Un logiciel doit être :

  • utilisable en l'état
  • maintenable
  • portable

Affinement par J.McCall (1977) :

  • Une typologie des facteurs selon différents points de vue
  • Trois niveaux d'expression :
    • les facteurs qui correspondent à un besoin
    • les critères qui ont des caractéristiques du logiciel, associées aux facteurs
    • les métriques qui sont des variables permettant de mesurer l'atteinte d'un critère.

Facteur Fonctionnel[edit | edit source]

  • Pertinence
    • La capacité de répondre aux problèmes d'entreprise. L'impact du SI sur la gestion de l'entreprise
  • Adéquation
    • L'adéquation du logiciel à l'organisation et aux processus de travail
  • Généralité
    • L'aptitude de la solution à résoudre des problèmes de portée plus large que le contexte particulier du projet (en cas de conception d'un progiciel)

Facteur Utilisation[edit | edit source]

  • Maniabilité
    • Convivialité et facilité d'emploi pour le type d'utilisateur auquel le SI est destiné (critères : communicabilité, exploitabilité, facilité d'apprentissage)
  • Fiabilité
    • L'aptitude d'un SI à accomplir sans défaillance l'ensemble des fonctions spécifiées dans un document de référence (critères : complexité, tolérance aux fautes, auditabilité)
    • Exemple de critère : complexité, dont les métriques sont le nombre de lignes de code, le nombre d'opérateurs, etc.
  • Efficience
    • La capacité d'un logiciel à minimiser l'utilisation des ressources disponibles (critères : consommation de mémoire, taille des périphériques et leur vitesse d'accès, temps d'exécution)
  • Confidentialité
    • La capacité d'un logiciel à être protégé contre tout accès par des personnes non autorisées (critères : protection du code et des données, mémorisation des accès)
  • Interopérabilité
    • L'aptitude d'un logiciel à communiquer ou interagir avec d'autres systèmes, logiciels de base ou autres applications (critères : standardisation des données et des interfaces).

Facteur Maintenance[edit | edit source]

  • Maintenabilité
    • Le degré de facilité avec lequel on peut localiser et corriger des erreurs (critères : lisibilité, modularité, traçabilité)
  • Adaptabilité
    • L'aptitude d'un logiciel à évoluer facilement par suite d'évolution des spécifications (critères : lisibilité, modularité, documentation)
  • Portabilité
    • Le degré de facilité avec lequel on peut transférer le logiciel dans un autre environnement, logiciel (système d'exploitation, SGBD) ou matériel. (critères : indépendance, qualité de la documentation)

Facteur Économique[edit | edit source]

  • Efficacité
    • La rentabilité des applications : les coûts de développement, les coûts d'exploitation et les gains effectifs dus au logiciel.

Les métriques[edit | edit source]

Produit : nombre d'erreurs, temps moyen entre défaillances, complexité.

Processus : nombre de revues et d'inspections, capacité à estimer, mesures liées à la documentation, nombre de tests.

Code : nombre de lignes de code, complexité cyclomatique, nombre d'opérateurs arithmétiques et logiques, taux de commentaires.

Spécification : nombre de fonctionnalités, types d'utilisateurs, cohésion et couplage des modules, taille et fréquence de communication de données.

Démarche facteur-critères-métriques[edit | edit source]

Cette démarche est un cadre pour la négociation des caractéristiques qualité entre le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre. Il fait en outre apparaître d'éventuelles contradictions dans les exigences résultant de la présence des facteurs antinomiques. Il oblige aussi de faire des choix des exigences, à hiérarchiser les facteurs et les critères.

Norme ISO 9001 et l'ingénierie des SI[edit | edit source]

Les points principaux de la norme ISO 9001 :

Responsabilité de la direction[edit | edit source]

La direction de l'entreprise fournisseur doit :

  • mettre par écrit sa politique en matière de qualité
  • expliciter la répartition des responsabilités pour les activités liées à la qualité, aux procédures qualité, au contenu d'un manuel qualité et aux vérifications prévues.

La direction de l'entreprise client doit coopérer avec le fournisseur pour lui fournir toutes les informations nécessaires en temps utile.

Maîtrise de la conception[edit | edit source]

  • constitution d'un plan de développement
  • établissement d'un plan qualité
  • identification des rôles et des responsabilités des acteurs du projet (équipe client et équipe fournisseur)
  • procédures de gestion de projet
  • méthodes et techniques utilisées
  • activités de vérification des produits livrés
  • procédure de gestion des modifications

Maîtrise des documents et des données[edit | edit source]

Le fournisseur doit définir et mettre par écrit des procédures visant à garder la maîtrise de documents :

  • création des documents
  • approbation des documents
  • diffusion et remplacement des documents
  • etc.

Les procédures s'appliquent aux documents

  • documents de gestion : plan de développement, plan de qualité, tableaux de bord
  • documents techniques
  • documents livrés - résultats de conception
  • documents de travail : manuels d'utilisation, procédures, ...

Identification et traçabilité des produits[edit | edit source]

Définir et mettre par écrit la procédure de suivi d'un produit dans toutes les étapes de sa production

Gérer des identifications pour pouvoir retrouver facilement :

  • chaque rapport élaboré (chaque version)
  • l'impact d'une modification sur les différents documents de conception
  • chaque programme livré et son appartenance à un lot contractuel
  • les différents programmes d'une version de prototype
  • les programmes ayant passé avec succès les tests
  • les programmes en cours de modification

Figer progressivement des versions successives d'une application, d'un prototype, d'un document

Maîtrise des processus[edit | edit source]

  • Décrire les processus de production :

les méthodes et les outils logiciels utilisés pour la conception et le développement des applications

  • Assurer que ces processus sont respectés
  • Réaliser l'approbation des nouveaux processus :

mettre en place une procédure d'adoption de nouveaux éléments méthodologiques

  • Mettre en place un dispositif de mémorisation et d'exploitation des retours d'expérience :

les projets terminés, nouvelles technologies, approche particulière,...

  • Former systématiquement les acteurs à l'application des processus

Contrôles et essais[edit | edit source]

La norme exige des procédures écrites visant à vérifier que les exigences spécifiées pour le produit sont respectées. Tout contrôle ou essai d'un produit doit être consigné par écrit, ainsi que leurs résultats :

  • livre de bord pour les contrôles et les essais
  • journal de suivi des tests unitaires à réaliser
  • journal de suivi des tests d'intégration

État des contrôles et des essais[edit | edit source]

  • Chaque document doit comporter une indication de son état : en cours, vérifié, diffusable, etc.
  • Chaque programme doit comporter une indication de son état : en cours, en test unitaire, en test d'intégration, exploitable, ...
  • Les programmes qualifiés doivent être sauvegardés sur un support différent.

Annexes[edit | edit source]

Références[edit | edit source]