Actions

Introduction générale à l'histoire des relations internationales

From Baripedia

Qu’est-ce que les relations internationales ?[edit | edit source]

La science-politique a des débats important sur cette question.

L’acception traditionnelle: les relations politiques interétatiques[edit | edit source]

C’est-à-dire les relations entre les États, les gouvernements. On entendait spécifiquement pendant longtemps les relations, diplomatiques,politiques et militaires.

Les élargissements récents (questions économiques, culturelles, sociales, etc.)[edit | edit source]

Depuis on l’a élargie, ce sont aussi les relations économiques. C’est une originalité du XXème siècle. C’est aussi faire part de questions cultures mais aussi sociales.

Les autres acteurs : ONG, IGO, unions régionales[edit | edit source]

Pendant très longtemps on a considéré que les uniques acteurs étaient les États. Maintenant il y a des acteurs non-gouvernementaux et inter-gouvernementaux. On s’intéresse aussi aux unions régionales (ex- Union Européenne).

L’apport de l’histoire (Comment s’organisent ces structures dans la durée)[edit | edit source]

La science-politique s’intéresse particulièrement aux relations internationales. L’histoire apporte une chronologie et une étude de la longue durée qui va compléter la science-politique.

Problématique du cours: la complexification sans précédent des relations internationales au XXIème[edit | edit source]

Multiplication des problèmes[edit | edit source]

Le XXème siècle voit une complexification des relations internationales. On avait jusqu’à la fin du XIXème siècle des relations internationales qui concernaient le champ politique.

Au XXème on a des complexifications dans tous les ordres comme l’émergence des problèmes économiques qui devient un élément central des relations internationales, mais aussi les questions de l’arme nucléaire, les problèmes environnementaux, etc.

Mondialisation des problèmes[edit | edit source]

Jusqu’au début du XXème siècle les relations internationales sont essentiellement les relations intereuropéennes. Les puissances qui règlent le jeu mondial sont des puissances européennes ; le jeu des relations internationales se déroule essentiellement en Europe. Le XXème siècle pose les problèmes à l’échelle du monde entier

Multiplication des acteurs[edit | edit source]

Au début du XXème siècle on a seulement quelques puissances européennes qui dominent le jeu, maintenant on a 196 acteurs étatiques. On a aussi une multiplication des acteurs non-gouvernementaux.

Il n’y a plus que les gouvernements dans le jeu des relations internationales, on a aussi une kyrielle d’acteurs qui transcende différents domaines et les différentes parties du monde. Cette multiplication des acteurs complexifie les problèmes et les échanges.

Interdépendance croissante[edit | edit source]

Depuis le XIXème siècle, il y a eu une formidable extension des moyens de communications. En valeur relative, on observe en 1860 et 1914 une augmentation beaucoup plus importante qu’entre 1970 et aujourd’hui. Le monde beaucoup plus interdépendant qu’il y a un demi-siècle.

La toute-puissance des États remise en cause[edit | edit source]

Une question est récurrente, c’est celle de la remise en cause de la toute-puissance des États. En tant qu’instance décisionnelle, aujourd’hui, ils ne sont plus les seuls. D’autres acteurs comme les acteurs non-gouvernementaux peuvent contester le rôle des États. Il faut songer au fait que lorsque l’on regarde la chose d’un point de vue historique les États n’ont pas cessé d’étendre et de renforcer leurs prérogatives.

Annexes[edit | edit source]

Références[edit | edit source]