Actions

Introduction : les trois temps de la conjoncture

From Baripedia

On peut définir cette mondialisation comme une intégration mondiale des marchés (mais pas égalitaire, l'Europe n'a jamais été aussi puissante) impliquant un effacement lent et progressif des frontières qu'il est possible de caractériser par trois phases :

  1. 1850 – 1872 : basculement du monde ancien au monde nouveau : c’est une période extraordinaire de croissance économique et de progrès social ;
  2. 1873 – 1890 : dépression dans l’agriculture et dans l’industrie : c’est un moment d’arrêt parce qu’il y a une dépression industrielle en même temps qu’une longue dépression dans l’agriculture européenne ;
  3. 1890-95 – 1914 : des tensions internationales montent jusqu’à l’éclatement de la Première guerre mondiale :on a un retour de la croissance économique.

Introduction : une première mondialisation[edit | edit source]

Effacement progressif et partiel des frontières (à nuancer toutefois, car c'est aussi une période de nationalisation dans les Empires).

Causes[edit | edit source]

  • recul du protectionnisme : le protectionnisme protégeait les producteurs nationaux par les taxes douanières ;
  • développement des transports : amélioration des moyens de transport et intensification des échanges qui vont faire chuter les coûts de transport ;
  • complexification et complémentarités : on assiste à la mise en place d’une économie mondiale complexe avec des jeux de complémentarité entre différents pays, et à une complexification par multiplication des applications de la loi de Ricardo (loi des avantages comparatifs), réussie au Danemark et ratée au Portugal. Cela va créer une économie interreliée ;
  • flux humains : mondialisation des flux migratoires ;
  • flux financiers : mondialisation financière et des grands capitaux.

L’Europe est dominante en termes politique, économique, culturel[edit | edit source]

L’Europe est au centre de toutes les dynamiques, elle est clairement l’élément dominant de toute cette mondialisation. C’est à ce moment-là que l’Europe atteint son point historique le plus élevé. Cependant, l’Europe n’est pas unie, et les États-nations qui la composent finiront par s’entretuer durant la Première guerre mondiale, c’est une terre de confrontation et de tensions. D’autre part, les États-Unis prennent de plus en plus d’assurance et commencent leur ascension.

La révolution des transports[edit | edit source]

Elle a déjà débuté au XVIIIème siècle, car on a lancé dans plusieurs régions d’Europe la construction de grands canaux navigables afin de relier les bassins fluviaux.

Les chemins de fer : 1850 en Grande-Bretagne et Belgique, 1860 en France, 1870 des transports ferroviaires européens et continentaux sont mis en place. Les trains ont l'avantage d'être rapides, fiables (il y a très peu d’accidents), et puissants (on peut transporter de grandes quantités de charbon, des centaines d’humains, etc.). En 1914, apparition des trams dans les grandes villes. Le réseau ferroviaire européen est à son apogée.

L’ouverture de l’espace : l’isochrone d’une heure = le bassin de population que l’on peut atteindre en utilisant les transports à disposition. Si on est un commerçant c’est ce que l’on l’appelle un bassin de chalandise. Si on veut quitter notre entreprise, car l’on estime que notre salaire est très bas on peut faire jouer la concurrence sur toutes les entreprises du bassin de 400 000 habitants. Les gens prennent massivement le train pour aller travailler ce qui est une grande première dès les années 1850/1870 -> véritable de révolution des rapports humains.

Les bateaux à vapeur :

  • La traversée de l’Atlantique en 15 plutôt que 30 jours
  • Des roues à eau à l’hélice

Ce qui va changer c’est une sécurisation des voyages, qui seront plus rapides (traversée atlantique plus régulière et plus rapide). À l’époque de la marine à voile, s’il y avait une tempête il fallait une à deux semaines de plus pour arriver à destination. Avec la navigation à vapeur, il n’y a pas cette marge d’erreur due à la météo. Ceci aura des implications sur les immigrations ainsi que sur le commerce et grâce aux navires à vapeur on assiste à une mondialisation très concrète. Tout d’un coup, des produits très banals (comme le riz) vont se retrouver sur les terres européennes à des prix tout à fait raisonnables.

L’impact se fera donc aussi sur les coûts des transports qui vont s’effondrer.

En 1859, de très grands bateaux vont poser des câbles télégraphiques au fur et à mesure de leur avancée dans le fond de l’Atlantique. Cela va bouleverser la vie financière. À partir du moment où on a ces câbles entre Paris, Londres et New York, on peut vendre des actions dans la bourse de Wall Street et dans les secondes qui suivent on sera au courant en Europe -> des paniques boursières ont donc lieu.

Annexes[edit | edit source]

Références[edit | edit source]